Toyota Corolla 2006-2012: le choix n’est pas évident

Toyota Corolla 2006-2012

 

Le design de cette voiture peut être caractérisé comme litigieux (en dehors de la génération) : son extérieur éveille la pitié et pas le ravissement.

Par exemple, la dernière génération (si on parle de l’extérieur) représente la copie de la Camry, mais réduite et simplifiée. De plus l’intérieur du salon n’étonne ni par la qualité des matériaux ni par la spécifité de son usage. D'autre part, elle a ses avantages – par exemple, une platine de commande bien commode, une ergonomie excellente, un salon assez vaste pour la voiture de cette classe. En même temps des sièges avant laissent à désirer : la manque de’espace et des coussins incommodes font le voyage pénible, surtoût pout les personnes de haute taille. Avec ça, l’indicateur de vitesse à peine on peut caractériser comme commode faute de son échelle.

En cours

En même temps, conduire cette voiture est assez agréable. Un volant bien sensible, une bonne ergonomie, le moteur fonctionne bien. De plus, le moteur est équipé du système du changement des phases de distribution de gaz, ce qui change cette voiture en un cheval de selle vif et commode. Le moteur ne se distingue pas par la gloutonnerie, ce qui doit réjouir les amateurs de la course vive.

Toyota Corolla 2006-2012

Le niveau du complètement

Parlons des composants: la Toyota Corolla pourrait être équipée de tous les éléments possibles – du régulateur de vitesse à la mise en marche à distance, mais selon la stratégie de cette firme: en achetant la voiture avec une boîte de vitesses mécanique, le client ne reçoit que la version la plus simple («Confort»). Pour recevoir plus de sacs gonflables et d’autres compléments agréables il faut acheter la version avec une boîte de vitesses «robot» (celle automatique n’est pas prévue). Toutefois, quelles que soinet les fantaisies des spécialistes en marketing, les client ne peuvent pas refuser acheter ce plaisir, aux prix surévalués.

Les particularités de la carrosserie

La couverture de la carrosserie de la Toyota Corolla ne se distingue pas par la robustesse à la corrosion. Plutôt à l’inverse : dans des conditions difficiles de l’exploitation, presque extrémales, sa carrosserie de cette voiture perd sa vue initiale plus tôt que celle des voitures européennes. La suspension aussi n’aime pas les charges extrêmes, c’est pourquoi la colonne de direction peut cogner (même si c’est une voiture neuve). Les palier d'appui puuvent grincer sans cause apparente (l’issue – changer).

Toyota Corolla 2006-2012

Les moteurs

Le moteur à 1,6 litres est la variante la plus optimale parmis tous les moteurs dont est équipée la Toyota Corolla. Il existe aussi un moteus à 1,4 litres, mais il est destiné plutôt pour les novices. En général les moteurs causer trop de dérangements à ses propriétaires, quoiqu’ il arrivent des petits malheurs (par exemple, couler de boîte à étoupes arrière).

La transmission

On propose aux acheteurs une version classique – mécanique, où bien celle «robot» avec tous ses défauts (le changement de vitesses brusque et d’autres). Bien sùr, on peut s’adapter à cela, mais la montée rapide du parking à plusieurs étages sera assez difficile. En régime Easy Sport la boîte de vitesses fonctionne assez bien, mais la consommation du carburant augmente brusquement.

Les problèmes

Quels malheurs encore peuvent arriver au propriétaire de la Toyota Corolla? Il est fort probable que les supports directeurs du système de freinage aigrissent (dont le nettoyage coûtera cher). Sont possibles aussi des grincements étranges dans le salon qu’il faut coller.

Toyota Corolla 2006-2012

Le prix

Sur le marché secondaire le prix pour la Toyota Corolla est bien exagéré. Donc, la voiture d’occasion coûtera assez cher, de plus elle ne se distingue ni par le design, ni par la sécurité. D'ailleurs, elle figure très souvent dans la liste des vols.

Fiches techniques des voitures de Toyota
L’équipement des voitures Toyota
Francoi Tesfaye
05.07.2013
← Revues des autos