Nissan Almera II (N 16) 2000-2006

Nissan Almera II (N 16) 2000-2006

 

La Nissan Almera de la deuxième génération possède quelques qualités incontestable: tout d’abord, cette voiture est pratique et peu exigeante, de plus elle n’est pas chère (la même chose on peut dire de son exploitation). Sur le marché secondaire on rencontre beaucoup de Nissan Almera, dont l’état est différent. Mais y a-t-il la rason d’acheter la voiture qui a perdu toutes ses qualités initiales pendant quelques années de son exploitation active?

La carrosserie et la suspension

La carrosserie de la Nissan Almera est résistante à l’influence d’agents réactifs. C’est pourquoi on voit assez rarement ces voitures corrodées de la corrosion. En même temps pour l’installation électrique le sel est un élément disruptive. En ce qui concerne le type de la carrosserie, dans de certains pays le berline est le plus fréquente, aussi on peut rencontrer le monospace. La suspension est robuste, résistante, son exploitation n’est pas chère. Ses éléments essentiels marchent bien jusqu’à 180 000 km, mais il vaut mieux de changer des consommables (tractions du stabilisateur, amortisseur avant, mâchoire de frein arrière et avant) après chaques 40 000 – 50 000 km. Il est fort probable qu’en même temps vous deviez changer des paliers des moyeux avant. Sera raisonnable aussi de changer des flasques de frein après 80 000 km de la course et vérifier le mécanisme de direction.

Nissan Almera II (N 16) 2000-2006

Des moteurs

En achetant la Nissan Almera on a le choix entre les moteurs à 1,5 litre et 1,8 litre en essence. Celui à 1,5 litre convient aux novices et à ceux que aiment la course tranquille. Mais celui à 1,8 litre est pour ceux qui aime le style actif. En général, les moteurs de la nissan Almera sont assez robustes, mais la consommation de l’huile est solide. Parfois le moteur à 1,5 litre à vous apporte une surprise : la chaîne du système de distribution de gaz peut tomber en panne subitementé Mais sa réparation ne vous coûtera cher, c’est pourquoi ne la faites pas traîner en longueur; la chaîne étirée peut endommager d’autres détails du moteur, en effet votre voiture stoppe sur la route.

Les particularités d’exploitation

La faiblesse des moteurs à 1,5 ou 1,8 litre est le système électrique. Si le système d'allumage électronique tombe en panne, vous vous en apercevrez tout d'un coup : le moteur défaillira pendant la marche à vide. Dans ce cas vous devrez changer le détail défectueux.

Le prorpiétaire de la Nissan Almera doit être prêt aux caprices du palier du manchon de climatisation, le travail des essuie-glaces n’est pas aussi idéal. Des feuilles d'étanchéité, comme des lentille des phares (qui sont enclines à l’opacité) ne sont pas sûres.

Nissan Almera II (N 16) 2000-2006

La transmission

La boîte manuelle ou boîte automatique, dont est équipée la Nissan Almera, est bien robuste, à condition du service opportun dans l’atelier de réparation automobile. Mais il y a des nuances qui concernent tel ou tel moteur: par exemple, celui à 1,8 litre est assez puissant mais il détruit la friction plus vite que celui à 1,5 litre.

La Nissan Almera d’occasion ne coûte pas trop cher. D'ailleurs, le rapport entre son prix et sa qualité fait une bonne affaire de cette voiture, surtout pour ceux qui apprécient premièrement la sécurité et puis l’image et la beauté. Il faut remarquer aussi que ce modèle ne baisse pas vite de prix.

Fiches techniques des voitures de Nissan
L’équipement des voitures de Nissan
Photos des voitures de Nissan
Francoi Tesfaye
15.08.2013
← Revues des autos