L’universalité en suédois: Volvo XC70 2004 – 2011

Volvo XC70 2004 – 2011


La troisième génération de cete vouture suédoise, universelle et pratique, passe pour une automobile endurante et sûre (ce qui est assez important). Qu’est-ce qu’il faut attendre de la Volvo XC70 d’occassion? Premièrement - de la docilité, parfois même, on la nomme «un break à capacité de franchissement élevée». Le haut niveau de la sécurité passive de la Volvo XC70 se confirme par l’experience de nombreux propriétaires de cette voiture: en cas de panne comme les passagers tel le conducteur peuvent espérerqu’elle les protège au plus haut.

L’intérieur

«La farce» de cette voiutre réjouit, bien sûr. En ce qui concerne l’intérieur, même l’automobiliste le plus exigeant y trouvera tout ce qu’il faut pour la course confortable – la clef centrale, l’antidémarrage, la servogouverne, des capteurs de pluie, le climatiseur, parfois même l’amenagement intérieur du salon en cuir. Elle est robuste - tout marche bien, et on entend très rarement des blâmes des propriétaires (la seule faiblesse de la Volvo XC70 est des lève-glaces qui peuvent grincer dans des voitures d’occasion). Ses avantages sont aussi une bonne visibilité et une isolation acoustique de bonne qualité.

Volvo XC70 2004 – 2011

Les moteurs et ses particularités

Les Volvo XC70 s’équipaient des moteurs à essence et diesel. Les modèles plus vieux ont les moteurs 2,4 litres, les plus nouveaux – ceux 2,5 litres. D’habitude on n’a pas de griefs envers les moteurs : la turbine marche jusqu’au bout (jusqu’au 250 000 km), le système de distribution de gaz et l’installation d’allumage dans des moteurs à essence fonctionnent sans ratés, tandis que les moteurs diesel «digèrent» bien le combustible de mauvaise qualité (dans ce cas, tôt ou tard, il vous faudra changer le fitre). Mais si vous aimez aller à grande vitesse de temps en temps, le programme de purification s’activera automatiquement.

De plus, les spécialistes conseillent de vindager des moteurs diesel pas une fois pour 20 000 km (comme c’est écrit en réglement), mais deux fois plus souvent : alors le moteur vous servira plus longtemps. La faiblesse typique des moteur à essence est les pannes des capteurs de débit de l’air et des clapets d’étrangleurs électroniques, la manque d’étanchéité des boîtes à bourrage avant dans des arbes de distribution. N’oubliez pas de changer la courroie du système de distribution de gaz chaques 140 000 km (avec des poulies de tension); avec eux on conseille de changer tous les appareils auxiliaires.

Volvo XC70

D’autres particularités

Comme nous avons déjà dit, un des avantages de cette voiture est son universalité : elle se sent à l’aise comme sur la chaussée tel sur les routes défoncées. AWD, la garde au sol assez haute (200 mm) et le système électronique DSTC permettent de franchir des encombrements de neige et des terrains sableux sur les chemins rurals. Mais, même avec toutes ses avantages la Volvo XC70 n’est pas un véhicule, et il faut s’en souvenir. Il ne faut pas aussi oublier de telle faiblesse comme la crosillon d’arbre à cardan. D’habitude, les problèmes apparaissent au niveau de 100 000 km. Les voutures produites jusqu’à 2006 se distinguent par un manchon d’accouplement pas robuste (qui se trouve entre la boîte de vitesse et la boîte de distribution).

Les particularités de la transmission

Le plus souvent le modèle est équipé de la boîte automatique. En même temps, dans les voitures produites jusqu’à 2005 cette boîte automatique peut devenir la source des problèmes : le style actif de conduite mène à la panne du bloc des soupapes hydrauliques. Dans les voutures produites après l’an 2005 la boîte est plus robuste.

La suspension

Grâce à la suspension dure et assez ergonomique (devant – McPhersion, derrière – à plusieurs levier) la voiture trace son chemin brusquement, mais sûr comme sur la chaussée, tel sur le chemin rural. Il faut faire une attention particulière au silentblocs hydrauliques des leviers allumineux avant, aux supports en caoutchouteux des plaques de tête, aux paliers à moyeu arrière, aux silentblocs arrière des leviers avant (qu’il faut changer une fois par 60 000 – 80 000 km). En même temps la plupart des détails de la suspension arrière marche bien tous les 200 000 km.

Suivant la version , la Volvo XC70 s’équipait comme des amortisseurs ordinaires, tel des amortisseurs avec le niveau de rigidité variable (les derniers coûtent plus cher et sont moins robustes, il faut les changer chaques 100 000 km).

Volvo XC70 2004 – 2011

Le résumé

Donc, il fait noter que la Volvo XC70 - est une voiture de sécurité et dynamique (cette voiture équipée du moteur 2,5 litres avec une boîte automatique se lance au cent en 8,5 secondes), spacieuse (surtout le coffre à bagages), bien équipée et de bonne qualité. Mais, en achetant la Volvo XC70 jetez votre mouchoir à celle qui est produite après l’an 2007; alors vous aurez la chance d’acheter une voiture privée de plusieurs problèmes, propres aux voitures plus vieilles. Et, bien sûr, son propriétaire doit se souvenir que le maintien et la réparation de cette voiture coûtent assez cher.

Le prix

Sur le marché secondaire la Volvo XC70 de la première génération coute assez, tandis que celle de la deuxième génération est plus cher en tiers.

Fiches techniques des voitures de Volvo
L’équipement des voitures de Volvo
Photos de Volvo
Francoi Tesfaye
18.10.2013
← Revues des autos