La classique budgétaire de la Nissan: Nissan Almera Classic

Nissan Almera Classic

Si vous cherchez une voiture budgétaire, bien sûr, vous avez fait attention à une berline classique Nissan Almera Classic qui est très répandue soit au marché primaire, soit au marche secondaire. Cette voiture pas chère, produite en Corée a beaucoup de commun avec une berline Almera (N16). Malgré la classe « budgétaire», la qualité de l’amenagement du salon et des dimensions généraux ne s’attirent pas de blâme: il y a assez de place, la visibilité est passable – donc, même des personnes enveloppées s’y sentiront confortablement. Des sièges arrière ne se transforment pas, mais il y a un coffre à bagages qui est de la plus grande capacité parmis les voitures de cette classe. L’isolation acoustique n’est pas brillante; d’ailleurs, d’autres voitures plus chères ont la même caractéristique.

La résistance à la corrosion

La carrosserie de ce modèle se distingue par l’individuilité marquée. Avec ça nous réjouit ce faut que la peinture est bien résistante à la corrosion. La seule faiblesse dans ce cas est des moulages protecteurs sur les surfaces latérales de la carrosserie.

Des nuances

Chaque voiture a ses faiblesses. La faiblesse de la Nissan Almera Classic est des flaques de frein qu’il faut changer même après 50 000 de course. Aussi des capteurs du ABS tombent en panne assez souvent. Avec ça des cache-poussière de l’amortisseur ne sont pas aussi solides et sont enclins à fissurer.

Nissan Almera Classic

Des particularités de la suspension

Alors, la liaison au sol de cette voiture réjouit de sa fiablité; à condition de l’exploitation correcte elle vous servira assez longtemps et sans ratés. Par exemple, des consomnables de la suspension avant (tels que des paliers ou des supports à billes) marchent jusqu’à 100 000 km. N’oublions pas que la suspension arrière atténue toutes les acidents de la route. Mais, en conduisant la Nissan Almera Classic il ne faut pas faire des manœvres brusques; la manque du stabilisateur à barre de torsion la fait donner beaucoup de la banne aux coudes brusques. En même temps cette voiture convient au mieux pour le voyage calme. La suspension avant est indépendante (comme chez son prédécesseur).

Les particularités d’un seul moteur abordable

En ce qui concerne les moteurs, les acheteurs n’ont pas d’un grande choix: toutes les Nissan Almera Classic sont équipées du moteur à esence 1,6 litre (l’analogue du moteur pour la Nissan Primera). Tous les défauts, révélés pendant l’exploitation de la Nissan Primera, ont été écartés avec succès. C’est pourquoi le moteur de la Nussa Almera Classic n’inquiète pas son propriétaire des problèmes avec un cataliseur qui ne vit pas longtemps, des capteurs d’arbre coudé et d’arbre de distribution qui est en panne très souvent, la chaîne du système de distribution de gaz qui est «faible». Avec ça la voiture a ses dèfauts, parmis lesquels il y a une grande consommation d’huile (ce qui est conditionné du rebut d’usine) qui est assez fréquente. Mais ce n’est pas une grande problème : vous pouvez vous adresser au distributeur agréé et, si votre voiture est sous garantie, ce problème sera resolu gratuitement. Encore une difficulté : le ventilateur du système de féfrigération s’allume brusquement et mache constamment. Sa cause est d’habiture la casse des fils électriques. La consommation de combustible est encore un point délicat pour cette voiture. D’après les données du producteur la consommation de combustible en ville fait 9,5 litres au cent (la boîte manuelle).

Nissan Almera Classic

La transmission

La Nissan Almera Classic est équipée d’une boîte automatique et d’une boîte manuelle. Toutes les deux sont assez robustes. Leur service revient à la vindage d’huile régulière (chaques 90 000 km – pour la boîte manuelle, chaques 60 000 km – pour celle automatique). La seule source d’ennui peut devenir l’embrayage, plus exactement – le cylindre principal de transmission hydraulique qui n’est pas assez sûr. L’issue – remplacement du cylindre. Le ressort de rappel de la pédale d’embrayage ne se distingue pas par la fiabilité. La voiture équipée de la boîte automatique consomme 1 litre de plus de combustible au cent.

En général, malgré ses défauts et ses faiblesses, la Nissan Almera Classic est une bonne voiture, robuste, pas chère. Fondée à la base de la Nissan Primera et d’autres vieux modèles de ce producteur, la Almera Classic passe pour une voiture abordable. En même temps son service peut coûter cher, c’est pourquoi en l’achetant sur le marché secondaire il ne faut pas ménager l’argent pour son diagnistic. La voiture est idéale pour ceux qui préfèrent les voyages calmes.

Nissan Almera Classic

Le prix

Le prix pour une nouvelle Nissan Almera Classic peut être bien élevé suivant son équipement. Équipée de la boîte automatique, elle vous coûtera cher. Mais le prix pour les voitures produites au commencement diminie en deux.

Fiches techniques des voitures de Nissan
L’équipement des voitures de Nissan
Revues des autos
Francoi Tesfaye
24.10.2013
← Revues des autos